Pêche en Suède 2 (suite et fin)

rivière de Suéde

refuge SuèdoisMe voici reparti pour 3 jours de pêche en Suède afin de découvrir de nouveaux spots, rencontrer de nouvelles personnes… Mais cette fois-ci, je suis accompagné de ma photographe personnelle Louise et le Grand Max, véritable aimant à saumon, pour faire mon client test ! 🙂Rennes

1 ère journée:

Bébé OmbrePas de pêche le matin car nous sommes parties faire des courses, mais l’aprés-midi sera fort en émotions avec plus de 40 ombres en 2h au toc à la nymphe.

Ombre de max

Ombre de Louise

 

 

 

 

 

 

 

Et pour finir la journée, Max prend son premier Saumon ! Et attention, un Saumon de plus de 80cm !!!

Saumon de max

Saumon de max

 

 

 

 

 

 

 

Le soir, montage de mouches à la frontale !

Montage de mouche

Montage de mouche

 

 

 

 

 

 

 

2 ème jour :

Max voulait à tout prix prendre une truite en Suède et contrairement à ce que l’on pourrait penser, il y a beaucoup

Rivière suédoise

d’ombres, mais peu de truites

J’essaye donc de les amener sur un spot que j’avais déjà pêché avec Pasi, où le courant est plus rapide et où les eaux sont les plus propices pour celles-ci.

Renne

Le souci, c’est qu’ici tout se ressemble… entre les chemins forestiers, les chemins des chasseurs et ceux des pêcheurs, et en faisant toujours attention aux troupeaux de Rennes et d’Elans qui peuvent traverser à tout moment, c’est plus compliqué que prévu ! Mais bon, nous finissons par arriver !

Quelques leurres dans la boîte, on enfile les waders, et c’est parti pour une petite marche d’approche.

Au bout de seulement 30 minutes, après quelques ombres, j’annonce une petite touche d’ombre, Max lance au même endroit, et BIM c’est pendu, et ce n’était pas un ombre, mais un SAUMON de 80 cm ! Super coup de ligne de Max !

Saumon

 

Saumon mâle

Un peu plus loin c’est à mon tour de prendre une belle touche ! Mais cette fois-ci c’est plus petit, environ 40 cm, mais quel beau petit combat avec ses chandelles…! Après un peu d’hésitation entre truite ou saumon, la forme de la queue, la bouche et les points sur le ventre, nous en avons conclu que c’était un petit saumon mâle, mon Premier Bécard !

truite suédoise

 

Max prend ensuite sa première truite Suédoise, pas très grosse, mais truite quand même !

 

 

Entre Saumon et Truite, les ombres sont toujours aussi mordeurs !

Ombre à la cuillére

Ombre pris à la cuillère

 

Ombre commun

Vient la fin de la journée, nous remontons et nous décidons de nous arrêter là où Max à pris son saumon pour essayer de prendre le papa 🙂Combat de Max
Au bout de quelques lancers, Max s’accroche à un rocher, le souci, c’est que le rocher BOUGE… Un Monstre !!

C’est parti pour un énorme combat ! Le poisson ne perd pas un mètre et reste dans sa ligne d’eau ! Et là, c’est le Drame ! Max, un peu trop pressé, tire dessus pour éviter qu’il ne passe sous la pierre, et le poisson casse la ligne !!! ********** (je vous passe les détails…)

Max, dégoûté relance au même endroit pour essayer d’attraper sa ligne, énerve à nouveau le poisson…. Tandis que je remonte 20m au dessus pour essayer d’en décider un autre.

Et BIM !!! C’est à mon tour !! À 15 min d’intervalle, je suis attelé ! Un 2ème bécard, et celui-là dépasse les 60cm !

Saumon de Suède

Saumon mâle

 

 

Combat avec un saumon

Quelle journée de rêve !! Autant de poissons en si peu de temps ! Quand on trouve la pêche c’est vraiment un plaisir !!!

3 ème jour :

C’est le dernier jour de ce magnifique weekend ! J’espère que cette journée sera aussi bonne que les 2 autres !
J’avais repéré encore 3 spots à aller tester, mais avant de commencer il fallait tour ranger, nettoyer le refuge et je peux vous garantir que juste le fait de savoir que plus on traîne moins on pêche nous à rendu très efficace !
Avant de partir, voyant un peu d’activité devant le refuge, nous n’avons pas pu résister à sortir la canne au toc à la nymphe pour prendre quelques Ombres.

Nous voilà arrivés sur le premier spot. Un décor encore jamais vu, des gros blocs de granite, une végétation arctique avec des alternances entre grands radiers et grands plats.

Pêche en Suéde

Grand radiers

Comme cela avait porté ses fruits le jour précédent, nous avons sans hésiter commencé par pêcher les radiers. Plus précisément les endroits avec un léger contre courant, plus profond, ou sortant du plein courant.

Un ombre de temps en temps, mais rien de mieux (oui ça parait peut-être étrange, mais les ombres commencent à être pour nous une banalité). On s’attaque donc au grand plat avec quelques petites falaises en surplomb qui rendent le décor toujours plus beau. Il faut savoir qu’ici quand on pêche les plats il faut s’attendre à prendre des brochets et donc de se faire couper…

pêche en Suéde
Rien dans les grands plats… donc on continue à descendre et on revient sur un profil plus rapide de la rivière. Les ombres reviennent, et pendant que Louise fait une petite sieste sur un caillou au bord de l’eau, Max et moi, descendons encore.

truite

 

50m plus loin, la première vraie touche est pour moi ! J’ai le droit à des chandelles, des rushs !! Un Magnifique combat ! Et attention, ce n’est pas un saumon, mais UNE TRUITE !! Une truite de plus de 65 cm qui vient dans les bras de Max venu m’aider. Ici la violence des poissons oblige d’être 2 pour finir la capture!

truite de Suéde

Quelle merveille cette truite ! Un poisson que je ne suis pas près d’oublier !

Sur ce poisson et ces 2h de pêche, nous décidons de remonter, réveiller Louise et changer de spots.
Juste avant de prendre le sentier qui quitte la rivière pour arriver à la voiture, amateur de petit challenge, je dis à Max en rigolant : « 2 derniers lancers chacun et si on ne prend pas de saumon, c’est qu’il n’y en a pas ici ».

Le problème c’est quand on dit ça à Max (aimant à Saumon), il le prend au premier degré, et dès le premier lancer : PENDU !!! Un Saumon de presque 80cm vient s’inviter à la fête ! Ayant pris leçon de la veille, son frein était mieux réglé et donc c’est sans problème que nous pouvons faire une belle photo !

Saumon

pêche en SuédeNouveau spot, nouveau paysage ! Étonnant comment ces rivières peuvent changer de profil en quelques kilomètres… Cette fois-ci le lit est très large avec très peu d’eau sauf dans le courant principal, et le sol est constitué de galets de la taille d’un poing. Un lieu parfait pour les ombres ! Nous verrons d’ailleurs beaucoup de gobages contrairement aux autres spots.

 

Nous repérons un courant un peu plus rapide et nous décidons de l’attaquer avec Max en sortie de courant et moi en entrée. Pas de touche. Max coince sa ligne de l’autre coté et décide d’aller essayer de la décrocher en traversant la rivière. Je me mets donc à sa place, et quelques lancers plus tard, Max me voit courir le long de la rivière !

Je suis attelé à une Bête, la touche fut petite, mais au bout de 10 sec, j’ai été forcé à courir en suivant le poisson car il avait sorti presque toute ma tresse et j’arrivais à la réserve…

5 min après, le poisson était « un peu « calmé », Max derrière moi prêt à attraper le poisson, et là, on le voit sauter à 3 reprises, s’entortiller autour de mon bas de ligne (en 28 cent.) et CRAC ! Il casse net !!!

Après le poisson de Max hier, le mien aujourd’hui ! Tous les pêcheurs connaissent ces moments ! Mais en même temps, ce sont les souvenirs qui restent le plus longtemps gravés, on s’imagine des tas de choses…

On continu de pêcher encore 30 minutes puis on décide rentrer car il nous reste de la route !

On dit au revoir à la rivière, on range les cannes et on rentre avec des images plein les yeux ! Et qu’une envie, c’est de revenir pour défier à nouveau ces rivières !

partage de la pêche

Partagez !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page
Taggé , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *